Depuis le lundi 4 mai, la grande distribution peut vendre des masques anti-projections. Mais toutes les enseignes n'offrent pas encore le précieux article

Privés de la traditionnelle chasse aux œufs de Pâques, en raison du confinement, les Français se sont lancés dans celle - moins réjouissante - des masques de protection. Lundi 4 mai, c'est une piste au trésor qui a débuté alors que la grande distribution a indiqué disposer de stocks considérables, déclenchant au passage la fureur des pharmaciens et autres professionnels de santé . Il ne s'agit pourtant pas des fameux masques chirurgicaux FPP2. Cependant, leur mise en vente donne lieu à une certaine pagaille.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte