Si le tournoi parisien est perturbé par les restrictions dues à l'épidémie, la campagne pour la présidence de la Fédération française de tennis s'accélère.

La pluie, le froid, le coronavirus bien sûr et la jauge rabotée à 1.000 personnes maximum . Les canotiers ne seront pas de sortie durant la quinzaine du tournoi de la Porte d'Auteuil qui débute dimanche 27 septembre. Cela aurait pu être l'occasion de fêter enfin l'arrivée du toit sur le court central. Celui-ci sera forcément de sortie au vu des conditions automnales sur la capitale. Mais l'ambiance n'est pas à la fête. Dans les coulisses de Roland-Garros , les masques risquent de tomber. L'actuel président de la Fédération française de tennis (FFT), Bernard Giudicelli, mène campagne pour sa réélection le 12 décembre prochain. En face, l'ancien tennisman Gilles Moretton compte bien lui ravir son poste avec sa liste "Ensemble pour un autre tennis". Les deux tenteront de rallier le maximum de clubs à leur cause.

Le ton de la campagne est pour l'instant moins violent que l'affrontement opposant le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte à son opposant Florian Grill. Il n'empêche, les deux candidats semblent se vouer une haine profonde. Et tenace. "Il n'y aura pas de débat entre nous, explique Gilles Moretton en marge d'une réunion de campagne le jeudi 17 septembre. J'ai cessé toute relation avec cette personne depuis sa condamnation en diffamation. Même si le respect de l'adversaire est important en tennis, je ne lui parle plus et ne lui serre plus la main depuis trois ans." Bernard Giudicelli a en effet été condamné à 10.000 euros d'amende pour diffamation en septembre 2017 à l'égard de Gilles Moretton, alors qu'il avait laissé entendre que le candidat d'alors à la présidence de la ligue de tennis Auvergne-Rhône-Alpes avait eu un rôle dans un trafic de revente de billets.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte