Des soupçons de trucages pèsent sur un match ayant eu lieu à Roland-Garros le 30 septembre dernier. Une enquête à été ouverte.

Une enquête pour "escroquerie en bande organisée" et pour "corruption sportive active et passive" a été ouverte le 1er octobre en raison de soupçons de match truqué à Roland-Garros , a-t-on appris mardi auprès du parquet de Paris.

Selon le journal allemand Die Welt et le quotidien sportif l'Equipe, ces soupçons portent sur un double féminin ayant opposé le 30 septembre les Roumaines Andreea Mitu et Patricia Maria Tig et les joueuses russe Yana Sizikova et américaine Madison Brengle, lors du premier tour. Cela concerne plus particulièrement le cinquième jeu du deuxième set, un jeu blanc remporté par le duo roumain après deux doubles fautes de la russe Sizikova, 25 ans et 89e mondiale, au service.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte