Une nouvelle tribune signée par des centaines de militaires d'active aurait éveillé l'attention du gouvernement selon Le Parisien.

La première tribune -signée par vingt généraux- avait provoqué une vive réaction -à retardement néanmoins- du gouvernement. La ministre des Armées Florence Parly avait même annoncé des sanctions contre ces militaires tenus à l'obligation de réserve. Cette fois-ci, le gouvernement serait sur ses gardes alors qu'une deuxième tribune signée par quelques centaines de militaires d'active serait en préparation, révèle Le Parisien ce samedi 8 mai . Le sujet serait même remonté "jusqu'à l'Elysée et au ministère des Armées", indique le quotidien.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte