Nouvelles routes de la soie: la Chine et l'Iran tissent des alliances.

Installée à la table des négociations nucléaires à Vienne, la Chine garde un œil sur ses intérêts économiques. Depuis l'élection de Joe Biden à la Maison-Blanche, le pays achète de plus en plus de pétrole à la République islamique."Pour Pékin, l'Iran c'est l'indépendance énergétique dans les prochaines années", assure l'avocat franco-iranien Ardavan Amir-Aslani. Pour les Iraniens, l'empire du Milieu c'est, au choix, "l'ami des temps d'épreuves" ou "le partenaire fiable", selon Mohammad Javad Zarif, le chef de la diplomatie de Téhéran. Les deux pays ont annoncé la signature le 27 mars dernier d'un pacte de coopération stratégique de vingt-cinq ans, baptisé "accord Lion-Dragon".

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte