La France menace l'accès des sociétés de services financiers britanniques à l'Union Européennes si ses bateaux de pêche ne sont pas traités équitablement.

La France a prévenu qu'elle pourrait retarder la mise en oeuvre d'un protocole d'accord sur l'accès des entreprises britanniques aux marchés financiers européens afin de faire pression sur la Grande-Bretagne pour qu'elle respecte ses engagements en matière de pêche, a-t-on appris mercredi de source au fait des discussions et de source diplomatique européenne.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte