DUBLIN (Reuters) - La Haute cour de justice d'Irlande a autorisé vendredi la Commission irlandaise pour la protection des données (DPC) à reprendre une enquête qui pourrait aboutir à une interdiction des transferts de données de Facebook en Europe vers les Etats-Unis, ce qui, selon l'entreprise, aurait un impact dévastateur sur ses activités.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte