La cyberattaque contre Colonial Pipeline aux Etats-Unis est attribuée au groupe DarkSide installé en Russie. L'ambassade russe nie toute implication.

Du temps du rideau de fer, il y avait des échanges d’espions sur le pont de Glienicke à Berlin. La guerre froide d’aujourd’hui n’a plus que de lointains rapports avec celle de l’époque. Elle est devenue cyber et les espions ont désormais des profils de hackers. Les coups sont pourtant bien réels et les dégâts sont colossaux. Dernière affaire en date, la cyberattaque qui a paralysé Colonial Pipeline, un important réseau de distribution de pétrole aux Etats-Unis . Les autorités américaines ont identifié DarkSide, un groupe de pirates spécialisé dans les attaques au rançongiciel contre les entreprises. Le rançongiciel ou ransomware classique envoie un cheval de Troie dans le système d’information d’une entreprise ou d’un particulier pour chiffrer ou bloquer toutes les données. Il faut alors payer une rançon pour les récupérer.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte