Les Iraniens sont appelés à choisir un nouveau président vendredi à l'occasion d'une élection qui semble jouée d'avance et devrait consacrer la mainmise des conservateurs sur le pouvoir à la faveur d'une abstention peut-être record.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte