Durant les inondations, la voiture électrique et comme un poisson dans l’eau. L’expérience prouve que les Tesla flottent, mais Musk déconseille de le vérifier.

Les récentes inondations catastrophiques en Chine, en Allemagne et en Belgique ont offert aux badauds éberlués maintes occasions de vérifier la capacité stupéfiante qu'ont les voitures Tesla non seulement à flotter, mais aussi à se déplacer sur l’eau. Les réseaux sociaux regorgent de séquences vidéo montrant les gerbes d’eau soulevées par la rotation furieuse des roues devenues hélices de propulsion . Portés par l’angoisse, l’obstination et — bien souvent — une totale méconnaissance du danger, des automobilistes se servent de leur Tesla comme d’un canot à moteur. Cette utilisation n’est pourtant pas prévue par le constructeur. Même le toujours fantasque Elon Musk ne recommande pas ce genre de cascade.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte