Les règles du "fair-play" financier, qui a pour objectif d'empêcher les dépenses excessives des clubs de football, sont suivies, a assuré le président du PSG

Les règles du "fair-play" financier (FPF), qui a pour objectif d'empêcher les dépenses excessives des clubs de football, sont suivies, a assuré mercredi Nasser al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain (PSG) qui a signé la veille un contrat avec l'attaquant argentin Lionel Messi. Selon la presse française, le PSG a proposé un salaire annuel net autour de 40 millions d'euros par an, assorti d'une importante prime à la signature, à l'Argentin qui s'est engagé pour deux ans, avec une saison supplémentaire en option. De tels émoluments le placeraient au niveau de Neymar (36 M EUR), le footballeur le mieux payé de l'histoire du football français.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte