Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, annonce la suppression de certaines aides aux entreprises sur fonds de reprise économique.

Le "quoi qu’il en coûte", c’est fini. Place au "sur mesure". Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé, ce lundi matin, la suppression du fonds de solidarité pour les entreprises à compter du 30 septembre. Un mécanisme qui a déjà coûté 35 milliards d’euros à l’Etat. Le patron de Bercy s’est toutefois employé à rassurer les patrons des secteurs toujours impactés par la crise sanitaire (évènementiel, agences de voyage...). Des plans d’action spécifique vont être élaborés. Par ailleurs, un dispositif déjà existant de prise en charge partielle des coûts fixes sera maintenu et étendu aux entreprises réalisant moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires. Bruno Le Maire a justifié ce changement de braquet en expliquant que l’économie française tourne désormais à 99% de ses capacités. Il avait d’ailleurs déjà revu à la hausse sa prévision de croissance annuelle de 5% à 6%.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte