Pour être conforme, la démission d'un salarié doit être claire, réfléchie et non ambigüe. Dans quels cas une démission est-elle jugée comme équivoque?

Dans la vie d'une entreprise ou d'une collectivité, la démission correspond à l'acte par lequel un salarié soumet à son employeur sa décision de vouloir mettre un terme à son contrat de travail. En France, tout employé en contrat à durée indéterminée a le droit de démissionner de son poste en respectant la procédure prévue par . Mais pour être non contestable, cette démission se doit d'être unilatérale, clairement formulée et librement consentie par le salarié, sans quoi l'acte pourrait être qualifié d'équivoque en cas de contestation devant le conseil de prud'hommes.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte