Pour ce France Digitale Day 2021, les start-up étaient invitées à parler de "tech for value", valeurs économiques, comme valeurs sociales et environnementales.

Mercredi 22 septembre, l’association majeure de la tech française a organisé son premier France Digitale Day du monde d’après crise du Covid. Le rendez-vous était donné au QG habituel, le musée des Arts forains dans le 12 arrondissement parisien, avec pour mission de parler de "tech for value", comprenez la nouvelle "tech for good". Celle qui s’intéresse autant aux valorisations records des licornes et scale-up françaises (5,14 milliards d’euros au premier trimestre) qu’aux valeurs portées par les entreprises. Et tant pis pour la contradiction apparente. L’absence de têtes d’affiche majeures ayant fait le déplacement, et des PDG des reines du moment ( Sorare , Mirakl, Vestiaire Collective et Sunday) était compensée par des business divergents, des entreprises écologistes parfois incongrues, des seconds couteaux de grands groupes venant défendre des initiatives sociales (enfin) et un programme condensé sur une demi-journée effrénée.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte