Ils rêvaient d'une nette victoire pour leur champion mais les supporteurs d'Olaf Scholz retenaient encore leur souffle dimanche soir, alors que le candidat social-démocrate ne mène que d'une courte tête la course à la chancellerie en Allemagne.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte