La direction de la prestigieuse école d'ingénieurs CentraleSupélec a saisi la justice après une enquête menée auprès des élèves.

Déflagration au sein de la prestigieuse école d'ingénieurs CentraleSupélec après la révélation d'une centaine de faits de harcèlements sexuels, agressions sexuelles et viols sur l'année universitaire, qui a motivé l'ouverture d'une enquête préliminaire, selon le parquet d'Evry, sollicité par l'AFP.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte