Un amendement qui permet aux chefs d'établissements des collèges et lycées de connaître le statut vaccinal des élèves.

Le vote à l'Assemblée nationale d'un amendement qui permet aux chefs d'établissements des collèges et lycées de connaître le statut vaccinal des élèves a surpris proviseurs et syndicats, qui disent qu'ils n'en n'éprouvent "pas le besoin".

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte