D’anciennes images recueillies par les caméras de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter montrent des dépôts volcaniques particulièrement récents à l’échelle des temps géologiques martiens. Les clichés laissent apercevoir de grandes zones sombres, le long d’une fissure volcaniques de plus de 30 km. Pour les planétologues de l’Université de l’Arizona et du Planetary Science Institute, ce dépôt serait la trace laissée par une éruption, semblable à ce qui a déjà été observé sur la Lune ou Mercure. Mais c’est la première fois qu’une telle structure, aussi bien préservée, est découverte sur Mars. Cette éruption daterait d’entre 53 et 210 000 ans, ce qui fait dire aux auteurs de l’étude que la planète pourrait encore abriter de l’activité volcanique.

La fissure se situe très près de l’équateur martien. Elle appartient au complexe de failles des Cerberus Fossae, dans la plaine de l’Elysium Planitia. C’est dans cette même région volcanique, à 1 750 km, que l’atterrisseur InSight s’est posé en 2018. Son sismomètre embarqué avait d’ailleurs repéré deux tremblements de terre semblant provenir de Cerberus Fossae, peut-être provoqués par des mouvements de magma souterrains. Ces dernières découvertes d’un volcanisme tardif confortent les chercheurs dans leur hypothèse que Mars possède toujours une activité géologique.

Un volcanisme qui ravive les espoirs de vie martienne

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte