L'accélération de la campagne de vaccination dans les 19 pays de la zone euro a conduit la Commission à revoir à la hausse l'augmentation du PIB, de 3,8% à 4,3% cette année, et de 3,8% à 4,4% en 2022. Parmi les pays dont la projection s'améliore le plus, on compte la France dont l'activité devrait progresser de 5,7% en 2021.

Si l'Union européenne a été souvent critiquée pour ses lenteurs dans la gestion de la pandémie, il apparait que l'accélération de la campagne de vaccination et la mise en place du plan de relance de 750 milliards d'euros vont avoir des effets positifs meilleurs que prévus sur l'activité dans la zone euro.

La Commission européenne a relevé mercredi ses prévisions de croissance 2021 et 2022 pour les 19 pays qui ont adopté la monnaie unique : après une récession inédite de 6,6% en 2020, l'activité devrait progresser de 4,3% cette année, puis de 4,4% l'an prochain, contre 3,8% estimés en février pour ces deux années.

Espagne et France en tête

L'Espagne (+5,9%) et la France (+5,7%), particulièrement touchés en 2020, affichent les taux de croissance les plus élevés en 2021 dans les estimations de la Commission. La croissance de l'Allemagne (+3,4%) et des Pays-Bas (2,3%), un peu moins affectés l'an passé, est plus modérée.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte