FRANCFORT (Reuters) - Un ancien gardien du camp de concentration nazi de Sachsenhausen, près de Berlin, sera jugé à l'automne en Allemagne quelque 76 ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, rapporte dimanche Welt am Sonntag.

Selon le journal dominical allemand, le tribunal de district de Neuruppin a retenu contre lui les accusations de complicité de meurtre sur 3.500 personnes, et le procès doit commencer en octobre.

L'accusé, aujourd'hui âgé de 100 ans, devrait être en mesure de supporter deux heures à deux heures et demie d'audience par jour, a précisé au journal un porte-parole du tribunal.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte