Entretien. La Chine ne fait plus rêver les investisseurs. Les fonds d’actions mondiaux ont sensiblement réduit leur exposition à la Chine et à Hong Kong sur fond de répression réglementaire, notamment sur le secteur de la technologie. Et les difficultés croissantes du géant de l’immobilier Evergrande, qui pourrait être en défaut sur certaines souches de sa dette obligataire dès ce lundi, font craindre une faillite retentissante et des conséquences en cascade sur le marché de crédit et le secteur bancaire chinois. Pourtant, Michel Audeban, directeur général de Gemway Assets, une société de gestion spécialisée sur les émergents et la Chine en particulier, ne croit pas au scénario catastrophe et plaide à nouveau pour un retour sur les marchés chinois qui offre, selon lui, toujours de belles opportunités d’investissement. Il livre, au passage pour La Tribune, son analyse des récents évènements, notamment dans le domaine de la réglementation, et explique pourquoi le ciel est en train de se dégager en Chine.

LA TRIBUNE - Coup de pression réglementaire, montée du risque géopolitique, affirmation d'un certain nationalisme chinois, répression à Hong Kong.... Les investisseurs internationaux ont sensiblement réduit leur exposition sur la Chine ces derniers mois. Une éventuelle faillite du géant chinois de l'immobilier Evergrande sonnera-t-elle, selon vous, un sauve-qui-peut général ?

. Je ne crois ni à la faillite d'Evergrande, ni à un sauvetage public. Le souci de Pékin est d'éviter un risque systémique mais certainement pas d'intervenir dans les comptes de la société. Le scénario le plus probable serait une restructuration de la dette, avec un possible risque de défaut sur une partie d'entre elle. Les autorités seront néanmoins attentives pour garantir un traitement comparable aux investisseurs en dollars et aux investisseurs en yuans.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte