Lors du Sommet du Grand Paris organisé le 21 septembre 2021 par La Tribune, les Notaires du Grand Paris et les Acteurs du Grand Paris, acteurs économiques, politiques et publics ont débattu des solutions pour résoudre la crise de l'habitat.

C'est la triple promesse du Grand Paris : un projet urbain, social et économique d'intérêt national, un levier de développement économique durable et solidaire qui vise à réduire les déséquilibres territoriaux et sociaux, un réseau de transports qui concourt à la livraison de 70.000 logements par an. Près de onze ans après la loi sur le sujet, le pari peine toutefois à être tenu. La métropole-monde est le moteur de la reprise économique financière de la France et de l'Europe, mais reste la région la plus inégalitaire. D'autant qu'au lendemain de la Covid-19, les attentes sont énormes sur la transition écologique et énergétique ainsi que sur la qualité du cadre de vie et des transports collectifs.

Le paradoxe de la région-capitale

C'est pourquoi dans le cadre du Sommet du Grand Paris, le 21 septembre, a rappelé, en ouverture, Maître Cédric Blanchet, président des Notaires du Grand Paris, co-organisateurs de l'événement avec et les Acteurs du Grand Paris. a introduit Cédric Blanchet. Et en même temps depuis la loi du 3 avril 2010, a-t-il ajouté.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte