OPINION. Selon une étude, la faible prise en compte des attentes nées de la crise sanitaire, parfois perçue comme du mépris, a conduit à un repli sur soi dans l’entreprise. Par Aurélie Dudézert, Institut Mines-Télécom Business School et Florence Laval, IAE de Poitiers

La crise du Covid-19 dans le monde du travail a ouvert la voie à un discours sur le thème du « rien ne sera plus comme avant » dans le « monde d'après ». La confrontation aux risques sanitaires, la nécessité de distanciation sociale et le recours aux technologies de l'information pour poursuivre une partie des activités laissaient alors imaginer un réenchantement du travail autour d'une nouvelle normalité du management post-Covid qualifié par les cabinets de conseil de « new normal » .

Alors que les contraintes sanitaires diminuent progressivement dans de nombreux pays, il est pertinent de s'interroger pour savoir dans quelles conditions les entreprises abordent cette nouvelle normalité aujourd'hui. C'est d'autant plus essentiel que le contexte dans lequel débute cette ère « post-Covid » se caractérise par une phase de désillusion chez les salariés comme chez les managers, comme le montre une étude que nous avons menée auprès de 500 répondants entre mars 2020 et avril 2021.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte