La question est de savoir si le confinement a créé un problème de trésorerie ou de solvabilité

Deux signaux contradictoires ont émané des États-Unis cette semaine. D’une part, les nouvelles économiques ont été terribles : le produit intérieur brut a diminué de 4,8 % au premier trimestre et Jay Powell, président de la Réserve fédérale, a mis en garde sur “des risques considérables sur les perspectives économiques à moyen terme”. Oxford Economics prévoit maintenant une baisse du PIB de 12 % au cours du premier semestre de cette année. C’est trois fois pire que lors de la crise financière de 2008. Aïe.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte