Jean-Charles Naouri a obtenu un rééchelonnement de la dette de son groupe

Jean-Charles Naouri souhaitait clore l’épisode de sauvegarde des holdings de Casino avant la fin du premier trimestre 2020, c’est chose faite. Le programme de refinancement de sa cascade de sociétés de contrôle, Rallye, Foncière Euris, Finatis et Euris, vient d’être validé par le tribunal de commerce de Paris.

« Le groupe Casino prend bonne note des décisions du tribunal, qui emportent pour ces sociétés des engagements financiers à partir de 2023 », a réagi le distributeur dans un communiqué. Fragilisée par un endettement de 3,3 milliards d’euros — dont 89 % sont portés par Rallye —, la pyramide de holdings avait été placée sous la protection du tribunal en mai dernier, pour une période de six mois renouvelables.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte