Pour la première fois, après quatre tentatives d’atterrissage qui se sont soldées par des explosions, l’engin est revenu sur Terre sans encombre

Pari cette fois réussi pour SpaceX. Un prototype de la fusée Starship de l’entreprise spatiale d’Elon Musk s’est élevé dans le ciel du sud du Texas lors d’un lancement d’essai à haute altitude, mercredi 5 mai. Le prototype est ensuite revenu sur Terre pour se poser en toute sécurité pour la première fois, après quatre tentatives d’atterrissage qui se sont soldées par des explosions.

Cet exploit a marqué une étape importante pour la société d’Elon Musk, Starship étant un prototype auto-guidé destiné à lancer le véhicule de transport lourd que développe SpaceX pour emmener des humains et jusqu’à 100 tonnes de fret sur la Lune et sur Mars lors de futures missions.

Une vidéo en direct de l’atterrissage a montré que des flammes continuaient à brûler à la base de la fusée après l’arrêt des moteurs, mais un système automatisé d’extinction des incendies a projeté un jet d’eau régulier sur la plate-forme d’atterrissage, ce qui a permis d’éteindre le feu.

Un premier vol orbital du Starship est prévu pour la fin de l’année. Elon Musk a déclaré qu’il avait l’intention de faire voler le milliardaire japonais Yusaku Maezawa autour de la lune avec le Starship en 2023.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte