140 milliards d’euros de subventions seront dépensées d’ici à 2022, et l’impact économique du plan de relance européen représentera au moins 1,2 % du PIB de 2019

Enfin ! Plus d’un an après le début des discussions sur le plan de relance européen , Bruxelles chiffre l’impact de ce dernier sur la croissance des Etats membres.

Ceux-ci n’ont rendu que fin avril leur copie finale sur leurs intentions. Ils prévoient en moyenne de dépenser environ 40 % des subventions permises par la capacité de financement totale de la « facilité pour la reprise et la résilience » (RRF, qui comporte 672,5 milliards de subventions et prêts sur les 750 du plan de relance Next Generation EU) d’ici à fin 2022, a précisé la Commission mercredi, en publiant ses prévisions macroéconomiques du printemps. Les subventions représenteront 140 milliards d’euros (62 en 2021 et 77 en 2022), soit 1 % du PIB de 2019. En ajoutant les prêts qui jouent sur le plus long terme, l’impact économique total de la RRF d’ici à 2022 représenterait 1,2 % du PIB de 2019, selon la commission.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte