Tsahal a évoqué un problème de « communication » pour expliquer ce couac. Vendredi 14 mai, les forces armées israéliennes ont procédé à des tirs d’artillerie en réponse à des salves de roquettes tirées par des combattants palestiniens

Imbroglio au sein de Tsahal. Vers 1 h 30 (2 h 30, heure locale), vendredi 14 mai, l’armée israélienne a démenti avoir pénétré dans la bande de Gaza, évoquant un problème de « communication » interne, indique Le Monde . Un peu plus tôt, Tsahal avait pourtant assuré : « L’aviation israélienne et des troupes au sol mènent actuellement une attaque dans la bande de Gaza ».

Une situation confirmée par le porte-parole de l’armée israélienne, Jonathan Conricus. Une opération militaire d’envergure était attendue, dans la mesure ou des milliers de soldats, des chars et des véhicules blindés ont été positionnés le long de la barrière séparant la bande de Gaza d’Israël.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte