Dans cette banlieue de Tel Aviv se jouent à la fois la cohabitation entre Israéliens juifs et arabes et les menaces du Hamas sur l’aéroport international. Deux questions stratégiques

La ville israélienne de Lod concentre sur son territoire les nouveaux enjeux du conflit en cours entre Juifs et Arabes . Si les affrontements autour des Lieux saints à Jérusalem puis la nouvelle guerre de Gaza sont une répétition d’un scénario bien connu, Lod témoigne d’évolutions qui pourraient changer la donne.

Lod est une ville de banlieue à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Tel Aviv, qui ne présente guère d’attraits touristiques. Elle présente toutefois deux caractéristiques : c’est l’une des rares « villes mixtes » où Juifs et Arabes cohabitent. C’est aussi sur son territoire, au Nord, que l’aéroport international de Tel Aviv, Ben Gourion Airport, est implanté depuis 1936. Jusqu’en 1973, il s’appelait d’ailleurs l’aéroport de Lod. C’est la principale et quasi unique porte d’entrée et de sortie de l’Etat d’Israël.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte