Le député LREM de l’Essonne réclame l’interdiction des signes confessionnels sur les affiches ou les tracts électoraux

L’Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture le projet de loi pour « conforter les principes de la République », et le doute grandit dans mon esprit sur la volonté politique de la majorité parlementaire de traduire réellement dans une loi l’ambition que le président de la République avait fixée dans son désormais célèbre et courageux discours des Mureaux , le 2 octobre 2020, quelques jours avant la terrible décapitation du professeur Samuel Paty .

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte