Le directeur de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo 2021 a été limogé après la découverte de commentaires sur l’Holocauste proférés en 1998

Nouveau scandale. Le directeur de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo 2021, Kentaro Kobayashi, a été limogé par les organisateurs de la compétition après que des commentaires sur l’Holocauste, faits en 1998 dans le cadre d’un spectacle, ont refait surface. Cette annonce survient quelques jours seulement après qu’un musicien réputé a dû renoncer à son rôle de compositeur de la cérémonie : d’anciens signalements sur son comportement violent et abusif avaient été dévoilés.

Les Jeux de Tokyo, retardés d’un an en raison de la pandémie de Covid-19, ont décidément connu une série de revers. Yoshiro Mori, l’ancien chef du comité d’organisation des JO et ancien Premier ministre japonais, avait notamment démissionné après avoir tenu des propos sexistes. Un départ rapidement suivi de celui du responsable de la création des Jeux olympiques de Tokyo, Hiroshi Sasaki, démis de ses fonctions pour avoir tenu des propos désobligeants à l’égard d’une artiste japonaise populaire.

Dans cette nouvelle affaire, le Centre Simon Wiesenthal, une organisation juive internationale de défense des droits de l’homme, avait auparavant publié une déclaration condamnant le comportement passé de Kentaro Kobayashi. "Toute association de cette personne aux Jeux olympiques de Tokyo insulterait la mémoire de six millions de Juifs et tournerait cruellement en dérision les Jeux paralympiques", a déclaré Abraham Cooper, rabbin, doyen associé et directeur de l’action sociale mondiale du centre.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte