Elu président de la Zambie, Hakainde Hichilema est à la tête d’un conglomérat. Il n’est pas le seul sur le continent

En Zambie, la ténacité d’ Hakainde Hichilema a fini par payer. Au terme de sa sixième tentative, l’opposant politique est parvenu à arracher une victoire nette et sans bavure à la présidentielle. A 59 ans, cet homme marié et père de trois enfants est issue d’une famille pauvre du sud du pays. Plus connu sous ses acronymes « HH », il s’est fait connaître dans les affaires.

Titulaire d’un diplôme en économie de l’université de Zambie, il a achevé sa formation à l’Université de Birmingham au Royaume-Uni, où il a obtenu un MBA. De retour dans son pays, il a dirigé de nombreuses sociétés et conseils d’administration (Coopers et Lybrand, Barclays Bank Zambia, Zambia Investment, Seedco Zambia, African Life Financial Services...) dans l’immobilier, la finance, l’agriculture, la santé et le tourisme, autant de secteurs où il a investi. Il possède le deuxième cheptel de bétail du pays avec près de 100 000 têtes dans ses quatre fermes, et est l’un des plus grands exportateurs de viande.

Dans son premier discours, il a promis de mettre fin à la gabegie et de relancer l’économie. , en novembre dernier. Son ambition : atteindre une croissance à deux chiffres d’ici cinq ans, en développant les mines et l’industrie.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte