Dans le cadre de la « Décennie Nelson Mandela pour la Paix » (2019-2028), instituée par les Nations Unies, le professeur de droit international revient sur un pande l’histoire contemporaine de l’Afrique du Sud : la contribution des juifs sud-africains à la résistance à l’appartheid, de 1948 jusqu’à son abolition en 1994

La mise en œuvre du système d’apartheid en Afrique du Sud à partir de 1948, l’année même de l’adoption par les Nations Unies de la Déclaration universelle des droits de l’homme, fut indéniablement un défi majeur à toute l’humanité, juste libérée du nazisme et des forces de la tyrannie. In concreto , le système d’apartheid va d’abord consister en une série de lois racistes et ségrégationnistes. Au fond, et structurellement, cela consistera, mutatis mutandis , en une adaptation plus ou moins subtile au contexte sud-africain des lois anti-juives des nazis. Quatre décennies durant, l’apartheid perdurera et se consolidera...

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte