Prompts à vouer aux gémonies la juridiction d’exception, les politiques n’osent pourtant pas la supprimer

C’est d’un lapidaire et définitif « Je ne leur ferai pas ce cadeau » qu’Emmanuel Macron écarte ce jour-là toute idée d’indépendance du parquet, revendication récurrente des magistrats et promesse présidentielle. La raison de la colère froide du chef de l’Etat ? Les perquisitions matinales menées le 15 octobre 2020 chez Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn par la Cour de Justice de la République (CJR), en pleine deuxième vague et nouveau couvre-feu.

Presque un an plus tard, la mise en examen d’Agnès Buzyn pour « mise en danger de la vie d’autrui » fait à nouveau bondir le Président : « Le juge souverain, c’est le peuple », gronde-t-il en privé, cité par Le Figaro .

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte