Nous souhaitons que vous connaissiez l’incroyable passé de la Pologne – un des pays les plus marqués par l’histoire, mais qui en tire la force pour lutter pour la valeur humaine la plus universelle – la liberté.

Que la Seconde Guerre mondiale a débuté en Pologne est un fait connu de tous, ou presque. Mais le fait que les Allemands ne soient pas les seuls à avoir attaqué la Pologne peut sans doute constituer une surprise pour beaucoup de gens dans le monde. En effet, le 17 septembre 1939, conformément à un accord secret entre l’Allemagne nazie et la Russie bolchevique signé le 23 août, l’armée soviétique a franchi la frontière Est de notre pays, en envahissant presque la moitié du territoire. C’est d’ailleurs pour cette raison que le 23 août a été proclamé par le Parlement européen comme Journée européenne de commémoration des victimes des régimes totalitaires.

Fondements . Pourquoi le monde ne comprend-il pas la Pologne ? Imaginez que la France perde pour plus de cent ans son indépendance et son gouvernement revienne aux Allemands, aux Anglais et aux Espagnols qui punissent de peine de mort les Français voulant lutter pour la liberté, qui bannissent la langue française des écoles, qui effacent l’histoire du pays et qui interdisent d’imprimer les auteurs français. Après presque cinq générations, la France se serait-elle relevée ? La Pologne l’a fait. Ayant été déchirée au XIX siècle entre la Russie, la Prusse et l’Autriche, elle a su, en 1918, en l’espace de quelques mois seulement, bâtir les fondements d’un État capable de faire face militairement à l’invasion de la Russie bolchevique en 1920 et de sauver par la même occasion toute l’Europe devant le déluge communiste.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte