Alors que la ville Rose accueillait déjà le commandement militaire de l'espace français, l'Organisation du Traité de l’Atlantique Nord a décidé de lui adosser son centre d'excellence spatiale, consacrant la région occitane comme capitale spatiale de l'Europe.

C'est Toulouse qui finalement accueillera le futur centre d'excellence spatial de l'Otan (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord ). Le Cnes, l'agence spatiale française, et Françoise Dumas, présidente de la Commission de la Défense nationale et des Forces armées à l'assemblée nationale, ont salué cette décision officialisée le 4 février 2021 par le ministère des Armées. Toulouse, de "fédérer et de coordonner tous les moyens consacrés au domaine spatial de défense", a annoncé en juillet 2019 la ministre des armées Florence Parly. Cette décision avait été prise en réaction à l'acte d'espionnage du satellite russe Loutch-Olimp K qui en 2017 avait approché le satellite franco-italien Athena-Fidus afin d'intercepter des communications militaires.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte