Des modélisations épidémiologiques montrent que le risque d'une quatrième vague cet été est hautement probable si le rythme de vaccination n’accélère pas dans les prochains mois.

Un été sous les vagues ? Après quatre semaines de confinement, la France a entamé son troisième déconfinement avec la reprise des écoles le 26 avril 2021 et des collèges et lycées le 3 mai (en demi-jauge pour certains niveaux). Cette première étape de réouverture met fin aussi aux restrictions de déplacement pendant la journée, et sera complémentée par trois autres étapes : couvre-feu décalé à 21 heures et ouverture de certains commerces le 19 mai, couvre-feu à 23 heures et reprise des restaurants et des évènements de maximum 5.000 personnes le 9 juin (avec pass sanitaire), et fin des restrictions le 30 juin. Mais d’ores et déjà, plusieurs experts préviennent que la situation épidémiologique est encore trop tendue pour entrevoir une ouverture aussi rapide, qui pourrait entrainer une reprise épidémique. Et qu’au rythme actuel de vaccination, trop peu de personnes seront protégées pour diminuer l’impact de cette potentielle quatrième vague.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte