Le Massachusetts demande au tribunal de condamner Publicis Health à payer des dommages et intérêts "compensatoires" d'un montant non précisé. La filiale du géant publicitaire français est accusé d'avoir contribué à la crise des opiacés en aidant le laboratoire Purdue à pousser la prescription de l'anti-douleur OxyContin.

L'Etat américain du Massachusetts a attaqué jeudi 6 mai 2021 au civil la société Publicis Health, appartenant au géant publicitaire français Publicis, qu'il accuse d'avoir contribué à la crise des opiacés en aidant le laboratoire Purdue à pousser les médecins à prescrire son médicament anti-douleur OxyContin. "La responsabilité pour la crise des opiacés traverse toute l'industrie, depuis Purdue et la famille Sackler jusqu'aux consultants et aux partenaires comme McKinsey et Publicis" , a affirmé la procureure du Massachusetts, Maura Healey, dans un communiqué.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte