Majestueuse et libre, la Vjosa coule de méandres en lacets jusqu'à l'Adriatique. Mais les écologistes albanais comme les habitants redoutent les barrages et réclament une protection unique pour ce qui est réputé être "l'un des derniers fleuves sauvages d'Europe".

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte