PEKIN (Reuters) - L'Administration chinoise du cyberespace (CAC) a annoncé samedi que les plates-formes avec plus d'un million d'utilisateurs devraient se soumettre à des contrôles de sécurité avant toute cotation à l'étranger, un nouveau chapitre de la mainmise de Pékin sur les géants nationaux de la tech.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte