Découverte par hasard, cette nouvelle version du coronavirus peut infecter les cellules sans passer par le récepteur ACE2, porte d’entrée traditionnelle du virus. Mais il est trop tôt pour savoir si ce nouveau pouvoir aura un impact sur l’épidémie.

Pas de porte, pas de problème ! Après un an et demi de l’émergence du SARS-CoV-2, on ne compte plus les variants de ce coronavirus. Plus contagieux , capables de se cacher du système immunitaire , plus performants face aux anticorps ... Les nouveaux pouvoirs de ces variants sont nombreux. Dernier en date : la capacité d’infecter des cellules même quand elles sont dépourvues du récepteur ACE2, porte d’entrée habituelle du coronavirus dans les cellules, découverte publiée dans le numéro du 13 juillet 2021 de la revue Cell . Une habileté qui pourrait permettre au virus d’infecter davantage de cellules, mais dont la dangerosité n’a pas encore été établie.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte