Minuscules oiseaux, les colibris se reposent sur leur sens de l’odorat afin d’éviter certains insectes dangereux se trouvant sur les fleurs dont ils veulent se nourrir.

Les colibris, ces minuscules oiseaux d’à peine une vingtaine de centimètres également surnommés “oiseaux-mouches”, se nourrissent essentiellement du nectar des fleurs . Dans la nature, leur excellente mémoire visuelle leur permet de reconnaître les fleurs qu’ils ont déjà visitées, du moins récemment. Cependant, ils ne sont pas les seuls à vouloir se délecter du délicieux nectar : d’autres oiseaux en raffolent également, de même que des insectes comme les abeilles, les guêpes ou les fourmis. Les colibris parviennent à repérer et éviter leurs compétiteurs volants en se reposant sur leur vision et leur ouïe, mais une étude américaine a récemment montré que ce n’était pas le cas pour les fourmis : les colibris seraient capables de les renifler, et ainsi de les éviter.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte