[BLOG You Will Never Hate Alone] Il n'y a pas de vérité à ce conflit, il y en a des milliers qui toutes méritent nos considérations.

Le conflit israélo-palestinien échappe à toute rationalité et écrire dessus revient à s'essayer à traverser le périphérique à une heure de grand trafic: une mission suicide. Quoique vous puissiez affirmer, quelle que soit la pertinence de votre raisonnement, la profondeur de votre pensée, non seulement vous vous retrouverez bien vite confronté à vos propres contradictions mais aussi aux vociférations des uns et des autres jamais assez prompts pour voir en vous soit un sioniste enragé, soit un islamiste convaincu.

Il n'y a pas de vérité à ce conflit, il y en a des milliers qui toutes méritent nos considérations. Sitôt qu'un argument pourtant teinté de bon sens est avancé, un autre tout aussi pertinent vient contredire le bien-fondé du premier sans qu'on puisse pour autant aboutir à une conclusion définitive. C'est là l'extraordinaire complexité de ce conflit où tout le monde, pour peu qu'on prenne un peu de hauteur, a raison et tort à la fois.

L'histoire de ce conflit ressemble à un immense organigramme si riche dans ses diverses déclinaisons qu'il finit par former une sorte de mosaïque indéchiffrable où faits historiques, limites géographiques, antécédents bibliques, fantasmes identitaires, récupérations politiques, obsessions messianiques et traumatismes génocidaires s'entrecroisent, se répondent, se contredisent et s'enchevêtrent dans un fouillis tel que parvenir à extraire une vérité indiscutable s'apparente à une mission impossible.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte