Sushis dans la voiture, biscuits dans le garde-manger, chacun sa manière de ne pas partager.

Virginia Sole-Smith est journaliste culinaire pour le New York Times. Une fois par semaine, elle s’accorde une pause pour manger des sushis seule dans sa voiture, loin de ses enfants –quinze minutes qui lui semblent alors les plus parfaites de sa journée. Elle appelle cela un rituel nourriture secret .

Pour la journaliste, tout a commencé avec la pandémie de Covid-19 et les divers confinements . Elle met en place ce rituel sushis en rentrant de ses courses hebdomadaires. Elle y trouve une manière de remplacer les temps sans enfants qu'elle appréciait au restaurant. Avec la mise en place du télétravail, les enfants à la maison pendant les congés d’été, ce rituel apaisant a toute sa place.

Le secret pour que ce moment soit réussi réside dans le choix du mets dégusté, il faut choisir une nourriture particulièrement appréciée et il faut aussi et surtout être complètement seul. En dehors de chez soi si possible ou chez soi, caché.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte