Le sexe du fœtus influence à la fois la capacité de la mère à générer des anticorps contre le virus et à les transférer à son bébé.

C'est la première étude scientifique à se demander si une femme enceinte infectée au Covid-19 transmet de la même manière ses anticorps à son fœtus selon qu'il se développera en bébé fille ou garçon, et la première à examiner les différences entre les sexes dans la réponse placentaire à l'infection maternelle.

Publié le 19 octobre, cet article tend à montrer que chez les femmes enceintes testées positives au SARS-CoV-2, les placentas masculins expriment une activation immunitaire accrue par rapport aux féminins.

Mais il ne faut pas pour autant en déduire que les fœtus masculins seraient mieux protégés que les féminins. Comme l'explique dans la Havard Gazette Andrea Edlow , autrice principale de l'étude et spécialiste de médecine materno-fœtale au Massachusetts General Hospital, c'est même l'inverse.

Pour continuer à lire, inscrivez-vous !

14 jours d'essai gratuit

Lecture sans publicité, accès illimité à des milliers d’articles premium, flux personnalisé, revue de presse du jour.

J'ai déjà un compte